Réduire mes impôts

ATTENTION :  Avant toute décision pour réduire ses impôts, il convient de faire un point précis pour mettre en place une solution adaptée à votre situation personnelle. En effet, les offres sont nombreuses pour vous permettre de « payer moins d’impôts ». Bien présentées et argumentées, elles oublient souvent de considérer l’aspect familial, patrimonial et civil de votre situation… Ce qui peut se révéler désastreux. Ne rêvons pas, toute défiscalisation présente des avantages et des inconvénients qu’il convient de bien analyser.

La solution passe obligatoirement par une véritable étude  pour vous orienter vers les solutions adaptées (FCPI, Scellier, Madelin, Perp, assurance vie, contrat de capitalisation,  démembrement de propriété…). Réduire ses impôts, c’est d’abord connaître sa tranche marginale d’imposition (TMI), une information importante souvent confondue avec le « taux moyen » d’imposition.

Réduire ses impôts… En limitant ses revenus imposables !

Un exemple : Depuis cette année les livrets promotionnels affichant fièrement 4%, 5% de rendement (bruts) sur trois mois, sont particulièrement taxés. Outre leur rémunération approchant les 1.30% (bruts) le reste de l’année, les intérêts sont frappés par 15.5% de prélèvements sociaux, plus votre taux marginal d’imposition (5.5%, 14%, 30%, 41%, 45%). Ainsi un ménage taxé à 30% supportera un impôt de 45.5% sur les faibles intérêts du livret. Avec une inflation 2013, proche de 1%, la rentabilité nette devient négative !

Réduire ses impôts en … Consultant son avis d’imposition !

Faites le test dans votre entourage … 90% des français ne comprennent pas le sens de leur avis d’imposition intitulé « plafond épargne retraite ». Et pourtant utiliser vos droits liés à l’épargne retraite peut permettre de réaliser des économies d’impôts de 14%, 30%, 41% voire 45%. Dommage de ne pas en profiter.

Il s’agit de la somme que vous pouvez consacrer à la mise en place d’une solution retraite, somme que vous pouvez déduire de votre revenu imposable.

L’enveloppe fiscale globale individuelle d’une année s’élève à 10 % des Revenus d’Activité Professionnelle de l’année précédente. En 2013, cette enveloppe est au minimum de 3 637€, quel que soit le montant de vos revenus, et ne peut excéder 29096 €.

Réduire ses impôts … En transmettant à vos proches !

Assurer  une transmission de son patrimoine dans de bonnes conditions, c’est protéger sa propre famille mais également réaliser des économies d’impôts… de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Dans ce domaine, il est prioritaire d’anticiper pour réduire les frais de succession dont vos enfants devront s’acquitter à terme.

Pourquoi ouvrir un Perp ?
Votre retraite d’expatrié