Le PEL, un excellent placement… Pour les banques !

Le Pel est-il vraiment un bon placement ?

Vous avez sans doute remarqué que les réseaux bancaires vous incitent fortement à ouvrir un PEL, voire à fermer le vôtre pour en ouvrir un nouveau. De plus, l’ouverture d’un PEL est quelquefois la contrepartie demandée par votre interlocuteur pour vous accorder un taux de crédit immobilier intéressant. Ce support d’épargne semble être le placement incontournable pour l’épargnant français de 7 à 77 ans, voire plus.

Pour vous séduire votre conseiller avancera  les avantages suivants du PEL :

– Une rémunération intéressante de 1%. (01 août 2016)

– Une épargne totalement sécurisée et disponible.

– Des droits à prêts attractifs pour un futur achat immobilier.

En réalité, il convient d’apporter quelques précisions et de mentionner également les inconvénients du PEL :

  • Une épargne obligatoire 540€/an minimum.
  • Une rémunération apparente de 1%, (Mais en net… 0.85% seulement !).
  • Une épargne très contraignante car si vous clôturez votre plan :
  • Entre 0 et 2 ans : Tous les droits sont perdus, les intérêts sont calculés au taux du CEL (0.50% net !!!)
  • Entre 2 et 3 ans : Perte des droits acquis et de la prime d’Etat.
  • Entre 3 et 4 ans : Les droits et intérêts acquis à la fin de la 3ème année sont conservés. La prime d’Etat est diminuée de moitié.
  • Le taux d’emprunt proposé est bien supérieur aux taux négociables avec n’importe quelle banque.
  • Après 10 ans : Il devient impossible de faire de nouveaux versements sur un PEL, les droits sont conservés pendant encore 5 ans, puis en l’absence d’utilisation, les fonds sont transformés en compte sur livret ordinaire.
  • Après 12 ans, en plus des prélèvements sociaux (15.5%)  les intérêts sont soumis à imposition sur les revenus.
  • Le montant maximum de versement sur un plan épargne logement est de 61200€. Si on dispose d’une épargne supérieure à placer… Comment fait-on ?
  • Le montant maximum d’emprunt est de 92.000€ et uniquement dans le cadre de la résidence principale (ou SCPI investies en immobilier d’habitation). Le taux d’emprunt proposé pour les PEL récents est de 3.20% alors que la moyenne est à 2.10% sur 15 ans (mars 2015).  Concrètement, un PEL ouvert en novembre 2011, avec un dépôt de 5000€ et un versement mensuel de 200€  peut prétendre à un prêt de… 27265€ sur 10 ans.
  • Une prime d’Etat insignifiante, plafonnée à 1525€ pour les logements à haut niveau énergétique (1000€ autrement)…. et ce maximum est rarement atteint.
  • La transmission est peu intéressante, les sommes transmises en cas de décès sont intégralement imposées contrairement à l’assurance vie qui permet d’optimiser la transmission de son patrimoine.
Réduire mes impôts
Pourquoi ouvrir un Perp ?