Roulez en confiance : tout savoir sur l’assurance de votre scooter

assurance scooter

Publié le : 29 novembre 20236 mins de lecture

Rouler en scooter peut être très pratique au quotidien. C’est un moyen de transport efficace, pratique et économique. Toutefois, pour rouler en toute sérénité, chaque conducteur de scooter doit avoir une assurance qui le protège lui, mais aussi les autres personnes en cas d’accident. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur cette assurance.

L’assurance est-elle obligatoire pour un scooter ?

La loi impose à tous les véhicules terrestres à moteurs d’être assurés. C’est une obligation imposée aux conducteurs afin de les protéger eux-mêmes, mais aussi les personnes tierces en cas d’accident. Cette dernière protection relève ainsi de la responsabilité civile.

Assurer un scooter est donc tout aussi obligatoire que l’assurance moto ou auto.

Si vous roulez en scooter sans assurance, vous vous rendez coupable d’un délit qui vous expose à diverses sanctions dont une amende de 3 750 euros, une suspension du permis de conduire pouvant aller jusqu’à trois ans ou même à une annulation de ce dernier avec une interdiction de le repasser pendant trois ans.

Autres sanctions encourues pour conduite d’un scooter sans assurance, la saisie du deux-roues, la condamnation à un stage de sensibilisation à la sécurité routière ou à des travaux d’intérêts généraux.

Quelles garanties sont obligatoires ?

Les assureurs proposent diverses formules d’assurances pour les scooters. Celles-ci comportent de nombreuses garanties, mais la plupart sont facultatives aux yeux de la loi.

En effet, l’assurance obligatoire se limite à la garantie responsabilité civile. Cette garantie protège le conducteur du scooter en cas d’accident avec un tiers. Les dommages matériels et corporels causés par l’assuré à la tierce personne sont ainsi couverts par la garantie responsabilité civile. Cette assurance se limitant à la responsabilité civile, aussi appelée assurance au tiers, est donc celle qui offre le moins de garanties, mais qui permet de se conformer à la réglementation avec un coût aussi limité que possible.

Toutefois, cette assurance au tiers ne couvre pas le conducteur pour les dommages matériels ou corporels qu’il pourrait subir en cas d’accident. Elle ne couvre pas non plus le vol ou la perte du scooter. Il est donc conseillé d’opter pour une assurance intermédiaire qui comprend des garanties autres que la garantie responsabilité civile.

Quelle formule d’assurance choisir ?

Comme expliqué précédemment, l’assurance au tiers ne couvre que les dommages causés aux personnes tierces lors d’accidents. Il peut donc être utile d’opter pour une formule d’assurance plus couvrante.

Les assureurs proposent de nombreuses formules comprenant des couvertures variables. Pour vous y retrouver, vous pouvez utiliser un comparateur d’assurances comme lesfurets.com.

L’assurance intermédiaire

La formule d’assurance intermédiaire, aussi appelée “assurance au tiers étendu” est légèrement plus large que l’assurance au tiers. Elle apporte notamment une protection juridique essentielle, un service d’assistance et des garanties contre le vol et le bris de glace. La garantie vol vous permet d’être indemnisé si votre scooter est volé à la valeur de vétusté du véhicule ou à sa valeur en neuf, selon le contrat. La garantie bris de glace couvre, quant à elle, les dégâts sur les phares et les parties vitrées du véhicule.

Cette formule protège ainsi contre les risques les plus couramment encourus par les conducteurs de scooter et elle représente un bon compromis entre nombre de garanties et coût.

L’assurance tous risques

Une assurance tous risques pour scooter tous risques, aussi appelée “tous accidents” est une formule qui couvre la responsabilité civile, les garanties fournies par la formule intermédiaire, ainsi que d’autres risques supplémentaires.

Elle couvre ainsi les dommages que peut provoquer une collision, les actes de vandalisme, les événements climatiques hors catastrophes naturelles et les catastrophes technologiques.

Certains contrats d’assurance tous risques comprennent aussi des garanties protégeant le conducteur et tous les équipements et accessoires qu’il peut porter sur lui comme son casque.

Il existe des formules aux garanties plus étendues. Ainsi, les contrats les plus coûteux peuvent couvrir les dégâts provoqués par des catastrophes naturelles. Ces contrats peuvent aussi fournir une assistance en cas de panne ou d’accident, ce qui ouvre droit à un service de dépannage et de prêt d’un autre scooter en cas de panne, de vol ou d’accident.

Combien coûte d’assurer son scooter ?

Le coût d’une assurance scooter varie en fonction des contrats souscrits, de la compagnie d’assurance et de critères objectifs comme :

  • les spécificités du scooter : sa puissance, sa marque, son ancienneté et sa valeur ;
  • les spécificités du conducteur : son âge, l’ancienneté de son permis, ses antécédents ;
  • l’usage du scooter : selon qu’il est utilisé seulement pour le privé ou aussi pour aller au travail ou effectuer des trajets professionnels, le prix n’est pas le même ;
  • les garanties souscrites : plus un contrat d’assurance comporte de garanties, plus son coût est élevé.

En résumé, la souscription d’une assurance est obligatoire et même si la garantie responsabilité civile suffit aux yeux de la loi, il est toujours préférable de souscrire une assurance plus couvrante pour se protéger des divers risques encourus par les conducteurs de ces véhicules.

Assurance tous risques ou au tiers : quelle couverture vous convient ?
Investir dans l’avenir : Comment fonctionne l’assurance vie au Luxembourg ?

Plan du site